Tom Clancy's Jack Ryan - Saison 2

(2019)

Depuis le lancement du premier roman de Tom Clancy (1947-2013) en 1984 - The Hunt for Red October - et la sortie du long métrage réalisé en 1990 par John McTiernan (Predator, Die Hard), le personnage de Jack Ryan est un incontournable du genre action. Pour cette huitième collaboration avec le superviseur des effets visuels Erik Henry, l'équipe d'Hybride a complété 66 plans d'effets visuels imperceptibles et hyperréalistes pour la deuxième saison de la série, après avoir produit 222 plans dans la saison 1 en 2018. Pour ce deuxième chapitre, la contribution d'Hybride se traduit principalement par trois types d'effets : des extensions de décors et des environnements virtuels, des simulations de foules et la création d'hélicoptères de type Blackhawk en 3D.

Tom Clancy's Jack Ryan - Saison 2
Tom Clancy's Jack Ryan - Saison 2

Nous attirons les foules 

Les foules dans les scènes d'émeute et dans les scènes de discours du président ont été filmées en partie par l'équipe de production et grandement reconstituées par les artistes d'Hybride. «La création des foules virtuelles découle d'une technique complexe que nous avons développé au fil des projets. Nous avons créé un outil qui nous permettrait de combiner toutes sortes de mouvements et d'actions provenant de séances de capture de mouvement (enregistrées par les animateurs d'Hybride dans les studios d'Ubisoft à Montréal) évitant ainsi un effet de «clonage»», a expliqué Emmanuel Pelletier, superviseur CG chez Hybride.

FOULE VIRTUELLE
FOULE VIRTUELLE

Sauve-qui-peut

Pour la scène d'émeute de l'épisode 6, les artistes d'Hybride ont conçu, modélisé et animé l'hélicoptère de type Blackhawk dans la séquence d'extraction de diplomates américains. 

Dans l'épisode 8, le studio a remplacé l'hélicoptère du plateau de tournage par l'hélicoptère 3D pour ensuite parfaitement l'intégrer dans la séquence. C'est également à Hybride que revenait le mandat de créer et d'intégrer des personnages virtuels, des simulations organiques (effets d'explosion et intensifications d'effets balistiques), en plus d'ajouter les effets de reflets dans les fenêtres des édifices et des hélicoptères.

SAUVE-QUI-PEUT
SAUVE-QUI-PEUT

Bogota

Pour la mission de sauvetage au Palais présidentiel dans l'épisode 8, les artistes d'Hybride ont utilisé diverses techniques pour recréer l'environnement numérique avec précision. «En se basant sur des images tournées par un drone, nous avons utilisé des matte painting 2.5D  pour créer les arrière-plans de la ville. Quant au palais, celui-ci a été entièrement réalisé en 3D à l'exception de l'entrée, qui a été construite sur place par l'équipe de tournage à Bogota», a ajouté François Lambert. 

«Dans ces séquences, les effets sont impossibles à détecter, c'est vraiment impressionnant !» a déclaré le producteur d'effets visuels Yanick Willisky sourire en coin, «nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir à travailler sur ce projet ».

BOGOTA
BOGOTA

Le succès de Jack Ryan, dont la première saison a été en nomination dans deux catégories aux Emmy Awards 2019 - dont une dans la catégorie des meilleurs effets visuels (Outstanding Special Visual Effects In A Supporting Role) - a dépassé les attentes des dirigeants de la plateforme Amazon Prime Video qui a déjà annoncé le renouvellement de sa série avec John Krasinski pour une troisième saison. 

Credits

Tom Clancy's Jack Ryan (2018-)

Saison 2 (8 épisodes)

Date de diffusion : 31 octobre 2019, sur Amazon Prime, produit par Amazon Studios.
 

Réalisateurs : Andrew Bernstein, Dennie Gordon et Phil Abraham

Superviseur principal des effets visuels : Erik Henry

Nombre de plans d'effets :  66 plans

Durée cumulative des effets : 3.5 minutes 

Durée du projet : 5 mois (mars à juillet 2019)


Description des effets : Design, tracking, layout, lighting, textures, modélisation, animation, composition numérique.

Voir plus de créditsVoir moins de crédits
LAYOUT / TRACKING

Steve Pelchat, (Lead Layout & Tracking)

Alain Lacroix

Benoît Morin

Samuel Loriault-Goulet

Yassine Triki

TEXTURES ET ÉCLAIRAGE

Antoine Goncalves

Léane Morin

Maxime Vysniauskas

Nicolas Leroy

Samuel Jacques

Steve Fraser

Vasilios Lanaris

ANIMATION FX

Dang Vy Nguyen

Jérémie Chagnon

Louis Desrochers

DIRECTEURS TECHNIQUES

Patrick Piché, (Lead Technical Director)

Bruno-Pierre Jobin

Jimmy Caron

Mathieu Leclaire

Michel Bergeron

MODÉLISATION

Marco Tremblay, (Environment Supervisor)

Michael Havart, (Digital Environment Artist)

Miguel Berube Ouellet

Robert De La Cruz

Vikramjit Sorensangbam

ANIMATION

William Campbell

PRÉSIDENT ET DIRECTEUR DE LA PRODUCTION

Pierre Raymond

PRÉSIDENT ÉXÉCUTIF

Michel Murdock

VICE PRÉSIDENT DE LA PRODUCTION

Thierry Delattre

DIRECTEUR DE LA PRODUCTION STUDIO DE MONTRÉAL

Mathieu Boucher

SUPERVISEURS DES EFFETS VISUELS

François Lambert

SUPERVISEURS CG

Christopher Ahrens

Emmanuel Pelletier

Philippe Théroux

PRODUCTEURS DES EFFETS VISUELS

Louise Bertrand

Richard Martin

Sébastien Racine

Yanick Wilisky

COORDINATION

Audrey Deschênes

Caitlin Howell

Karina Mariano

Marc St-Gelais

Marlène Circé

Martine Losier

COORDINATION DES RESSOURCES

Sylvain Rioux

SUPPORT TECHNIQUE

Jason Bohbot

Karim Besbes

Luc Desmarais

Mélanie Cotton

Olivier Painchaud

Stephan Gervais

COMMUNICATIONS

Sylvie Talbot

Anne Tremblay

ADMINISTRATION

Caroline Bélisle

Isabelle Desrochers

COMPOSITION NUMÉRIQUE

Paul Saint-Hilaire, (Compositing Supervisor )

Ashish Dewan, (Lead Digital Compositor)

Alice Pépujol

Gabriel Couture-Bojanowski

Jérôme Foucout

Julie Therrien

Marc-Olivier Simoneau

Maxime Besner

Maxime Ferland

ÉDITEURS VFX

Guillaume St-Aubin

Sébastien Rioux

ROTO PAINT

Juliette Compignie, (Lead Paint & Roto)

Cédric Pépin

Dominique Richer

James Daniel Haines

Mélissa Laframboise Maillé

RIGGING

Mark Masson, (Lead Character Rigging)

Daniel Bros

John Mark Gibbons

Stephane Jean-Mary

TECHNICIENS I/O

Christophe Trudel

Érika Normandin

Jeff Blouin

Jonathan Perth

Jordan Picotte

Samuel Cardinal