6 octobre 2021
octobre 6 2021

Dernières nouvelles

Le pionnier des effets visuels au Québec toujours fidèle à sa mission et ses valeurs

Hybride Technologies : 30 ans d’effets visuels renversants

Le pionnier des effets visuels au Québec toujours fidèle à sa mission et ses valeurs.

À sa 30e année, Hybride Technologies, premier studio de conception d’effets visuels numériques au Québec et division d’Ubisoft, se démarque par sa longévité et sa capacité à évoluer dans une industrie en plein essor.

Un exemple récent : en pleine pandémie (et en télétravail de surcroît), son équipe de spécialistes a livré un total impressionnant de 883 plans d’effets pour la seconde saison de The Mandalorian, populaire série américaine de Disney+ produite par Lucasfilm. Il s’agit du plus grand nombre d’effets produits par la firme pour un projet de Disney jusqu’à maintenant.

« C’est un tour de force magistral », affirme fièrement Michel Murdock, un des quatre cofondateurs d’Hybride, devenu en janvier dernier président, succédant à Pierre Raymond, qui demeure toujours associé à l’entreprise comme ambassadeur et conseiller stratégique. Ce travail a d’ailleurs été récompensé le 12 septembre dernier à Los Angeles lorsque le studio a remporté, avec le géant américain des effets visuels, Industrial Light & Magic (ILM), le Emmy dans la catégorie Outstanding Special Visual Effects In A Season Or A Movie

Partenaire des studios hollywoodiens
Hybride possède une réputation enviable sur le marché des effets visuels, ce qui a contribué à en faire un collaborateur récurrent sur plusieurs mégaproductions hollywoodiennes depuis trois décennies. Sa première collaboration avec ILM remonte à 2013 (avec le film Pacific Rim de Guillermo del Toro) et le studio a réalisé 18 productions depuis - dont les cinq derniers opus de la franchise Star Wars.

Parmi les nombreuses contributions d’Hybride dans le monde du cinéma hollywoodien, notons les quatre films de la série Spy Kids, 300, Avatar, Hunger Games, Sin City et Jurassic World. Son expertise a également été mise à profit dans plusieurs films québécois, réalisés par Denys Arcand, Denis Villeneuve, Charles Binamé, Luc Dionne, Benoit Pilon et Jean-François Pouliot. De grandes séries télévisées américaines s’inscrivent aussi à son palmarès, telles que The Mandalorian, Tom Clancy’s Jack Ryan, Watchmen et européennes telles Marie-Antoinette et Napoléon, exportant ainsi le savoir-faire d’Hybride vers l’Europe.

Valeurs pérennes bien transmises
En dépit des nombreux honneurs, les défis de recrutement, l’industrie qui évolue rapidement et une croissance qui ne ralentit pas (son carnet de commandes est rempli jusqu’en 2023 et son effectif a augmenté de 30 % depuis janvier dernier), les valeurs de l’entreprise demeurent les mêmes qu’il y a 30 ans. Excellence, créativité, partenariat, transparence, humanité́, sont la fondation même de l’ADN d’Hybride. « Nous sommes réputés pour notre forte rétention du personnel », affirme Michel Murdock. Son explication ? « L’esprit d’équipe, le respect, les liens d’attachement et la loyauté. C’est une grande réussite de voir la relève s’approprier nos valeurs, établies il y a 30 ans, puis les défendre avec fierté et conviction. »

Nouvelle structure pour croître encore
Dans le cadre de son nouveau mandat, le nouveau président s’entoure de trois vice-présidents aux mandats bien définis. Objectif : consolider une formule gagnante depuis trente ans. « Ce sont trois piliers de l’industrie qui dirigent Hybride avec moi : Mathieu Boucher, Thierry Delattre et Joseph Kasparian, respectivement pour Opérations, Production et Créativité », indique Michel Murdock.  Cette nouvelle équipe de direction apporte un mélange dynamique d’énergie nouvelle et d’expérience incomparable. »

Deux studios une équipe
C’est dans un contexte de croissance qu’Hybride, dont le siège social est situé à Piedmont, dans les Laurentides, a pris la décision d’ouvrir un bureau à Montréal en 2016, ce qui a contribué à lui donner accès à un bassin de talents élargi dans la métropole, aujourd’hui devenue l'une des capitales mondiales des effets visuels. Le télétravail a eu pour effet de consolider les équipes; une situation qui s’est avérée bénéfique tant pour la production que pour l’esprit d’équipe !

Un futur prometteur
Pour écrire les prochaines pages de son histoire et assurer sa croissance et sa pérennité, Hybride dispose de forces plus qu’appréciables : l’appui d’Ubisoft, leader mondial de la création de jeux vidéos, qui permet l’échange de connaissances, de technologies et d’opportunités ; une équipe soudée et chevronnée capable de se renouveler sans cesse,  une capacité de gestion de projet ultra-minutieuse et bien rôdée qui calibre à la perfection les ressources en fonction des projets et enfin des valeurs d’entreprise humaines et généreuses porteuses de la conviction que la qualité de vie au travail est garante de la meilleure qualité du produit.   Une industrie plus que prospère La croissance de cette industrie devrait être au rendez-vous, comme le prévoit le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ). D’ici 2023, le Bureau anticipe une croissance marquée au Québec, passant de 390 millions de dollars de retombées économiques à 750 millions.  « Il n’est pas surprenant que Montréal soit l’un des plus grands pôles créatifs de notre industrie, conclut Michel Murdock. Nous tirons une fierté toute particulière d’avoir été un pionnier dans la création de celle-ci. »