google plus pinterest LinkedIn

« Solo: A Star Wars Story » : l’art de repousser les limites

C’est sous la supervision de Industrial Light & Magic (ILM) qu’Hybride a réalisé 413 plans d'effets visuels, à la fois spectaculaires et innovants, pour le film Solo: A Star Wars Story, sorti en salle le 25 mai dernier. Pour Hybride, cette 4ème incursion dans l'univers de Star Wars constitue sa participation la plus importante à la célèbre franchise à ce jour.

« Nous sommes honorés d’avoir été choisis par ILM pour relever cet immense défi et nous sommes particulièrement fiers du travail accompli en respectant le calendrier de production. Grâce au savoir-faire de nos équipes et à une solide infrastructure technique et administrative, nous avons pu nous adapter rapidement afin de répondre aux besoins d’un mandat de cette envergure », affirme Pierre Raymond, président et directeur des opérations chez Hybride. « Il est certain que l’extraordinaire synergie entre nos équipes nous a permis d’entreprendre un tel défi et d’en repousser les limites techniques ».   

À lui seul, le robot L3-37 incarne la réussite du défi technique. Ce nouveau personnage virtuel a bénéficié grandement de la performance de l’actrice Phoebe Waller-Bridge, choisie spécifiquement en raison de son style d’interprétation, qui a conféré au robot une certaine humanité.

« L’objectif était de conserver le maximum de la prestation de Phoebe. Comme certaines séquences sont très mouvementées et comprennent beaucoup d’action et d’éléments, nous avons dû décortiquer chaque plan, adapter le mélange de ‘vrai ‘ et de ‘faux’  qui variait d’une séquence à l’autre et même effacer une bonne part des éléments pour recréer l’environnement le plus réaliste possible », explique Joseph Kasparian, superviseur des effets visuels chez Hybride. Un travail considérable de travail de tracking et de matchmove a du être effectué avec la plus grande précision sans quoi l’aspect humain ne pourrait être reproduit ni même animé à ce niveau. Au final, le robot L3-37 est d’un réalisme déconcertant, un personnage unique, quasi humain, qu’on voit respirer et bouger naturellement.

« Sur Solo, l’équipe d’Hybride a démontré une fois de plus qu’elle possède tout le talent artistique, l'expertise technique et la passion pour l’innovation qu’ILM exige de ses studios partenaires, affirme Patrick Tubach, superviseur des effets visuels chez ILM. L’équipe d’Hybride a non seulement relevé le défi avec brio, mais elle l’a fait d’ailleurs avec confiance et enthousiasme, tout comme le protagoniste de notre film !».

Parmi les nombreuses autres créations d’Hybride pour le film Solo, notons les effets d’explosion dans plusieurs séquences, les environnements virtuels dans la mine et sur la piste d'atterrissage Kessel, les extensions de décor pour le Space Port ainsi les effets balistiques et les personnages virtuels dans la scène où L3 appelle des robots et des wookies à la rébellion. Les artistes d’Hybride ont également contribué au réalisme de la séquence où se rencontrent Han Solo et Chewbacca et produit des extensions de décors pour la scène où Han voit le Millenium Falcon pour la première fois. Enfin, le studio a créé d’impressionnants jets de sables, des simulations organiques et des effets d’explosion pour plusieurs séquences du film.

Réalisé par Ron Howard, Solo: A Star Wars Story est produit par Lucasfilm et distribué par Walt Disney Studios Motion Pictures.

06.14.18